VIDEO. Attentat de Lyon: Au moins 13 blessés, un homme recherché… Ce que l’on sait de l’enquête

ENQUETE L’explosion d’un colis piégé ce vendredi après-midi à Lyon (Rhône) a fait au moins 13 blessés. Un suspect est activement recherché par la police, et une enquête a été ouverte pour «association de malfaiteurs terroristes»

Thibaut Chevillard (avec Jérémy Laugier)

— 

Plusieurs personnes ont été blessées dans l'explosion d'un colis piégé à Lyon, ce vendredi 24 mai.
Plusieurs personnes ont été blessées dans l'explosion d'un colis piégé à Lyon, ce vendredi 24 mai. — J. Laugier/ 20 Minutes
  • Un colis piégé a explosé ce vendredi vers 17h30 dans une rue commerçante de Lyon (Rhône).
  • Au moins 13 personnes, dont une petite fille, ont été légèrement blessées.
  • Un suspect, filmé par les caméras de la ville, est activement recherché par la police.
  • Une enquête a été ouverte pour « association de malfaiteurs terroristes ».

La chasse à l’homme continue. Un colis piégé a explosé vendredi après-midi, vers 17h30, dans une rue fréquentée du 2e arrondissement de Lyon. Selon un dernier bilan, au moins 13 personnes – neuf femmes dont une enfant de dix ans et quatre hommes –, ont été légèrement blessées. Onze d’entre elles ont été hospitalisées. Dans la soirée, la police nationale a diffusé un appel à témoins pour retrouver un homme suspecté d’avoir commis cet acte qu’elle qualifie d'« attentat » et  Emmanuel Macron d'« attaque ».

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie des faits, indique à 20 Minutes le parquet. Une enquête pour « association de malfaiteurs terroristes » a été ouverte, a en outre annoncé la ministre de la Justice sur BFM TV. Elle a été confiée à la police judiciaire de Lyon, à la Sdat (sous-direction antiterroriste) et à la DGSI. Prudente, Nicole Belloubet a souligné qu’il était « trop tôt pour parler d’acte terroriste », rappelant que seule l’enquête permettrait de retenir ce qualificatif.

Un engin de faible puissance qui contenait des boulons

Le paquet a explosé vers 17h30 dans cette rue du centre-ville lyonnais. « Il n’y a eu qu’une seule détonation, mais elle a été très forte. Il n’y a pas eu de mouvement de panique, ni de cris. Plus que la détonation ce qui nous a fait comprendre que c’était spécial, c’est d’entendre autant de forces de l’ordre arriver aussi vite », a raconté à 20 Minutes le gardien de l’école élémentaire Michelet située dans le périmètre de sécurité mis en place par les autorités.

Un homme d’une trentaine d’années, « porteur d’un haut sombre à manches longues, d’un bermuda clair » et circulant sur un VTT est activement recherché par la police. Selon nos informations, le suspect a déposé un paquet devant cette boulangerie La Brioche Dorée de la rue Victor Hugo, une artère piétonne et commerçante proche de la place Bellecour avant de prendre la fuite. Toujours selon nos informations, l’engin ayant explosé quelques minutes plus tard était de faible puissance. Mais il contenait des boulons qui ont touché les victimes.

Le suspect a été filmé par les caméras de surveillance de la ville. Les enquêteurs ont commencé à visionner les images pour retracer son itinéraire. Pour l’heure, ils ne privilégient aucune piste concernant ses motivations.

La rue a rapidement été évacuée et bouclée par les forces de l’ordre.
La rue a rapidement été évacuée et bouclée par les forces de l’ordre. - J. Laugier/ 20 Minutes

La rue a rapidement été évacuée et bouclée par les forces de l’ordre. Le périmètre a été élargi dans un second temps à la place Bellecour après la découverte de deux sacs dans un square de jeux pour enfants. Les démineurs ont été dépêchés sur place pour lever le doute sur ces deux sacs. Le ministre de l’Intérieur, a parallèlement décidé de renforcer la sécurité des sites accueillants « du public et des événements sportifs, culturels », a-t-il indiqué sur Twitter.

Christophe Castaner et le procureur de Paris, Rémy Heitz, se sont brièvement rendus sur les lieux dans la soirée sans faire de déclaration devant la presse.