Saint-Denis: Quatre personnes en garde à vue après une «expédition punitive» mortelle

BANDES RIVALES Un lycéen a été tué à Saint-Denis, en septembre, après une « expédition punitive » dans le cadre de rixes régulières entre deux cités rivales. Quatre personnes viennent d’être interpellées

F.H. avec AFP

— 

Des policiers. (Illustration)
Des policiers. (Illustration) — Caroline Girardon

En septembre, Luigi, scolarisé dans un lycée professionnel et originaire de la cité Joliot-Curie à Saint-Denis, avait été tué par balle à quelques centaines de mètres de là, à la cité Romain-Rolland. Ce mardi, quatre personnes, de 20 à 23 ans, ont été placées en garde à vue dans l'affaire de la mort de ce lycéen, a appris l’AFP de sources proches de l’enquête.

Les premiers éléments de l’enquête avaient établi qu’il s’agissait d’une « expédition punitive » dans le cadre de rixes régulières entre les deux cités rivales de Saint-Denis. Sur place, des étuis de calibre 7,62 mm avaient été retrouvés – laissant penser à des tirs de Kalachnikov –, ainsi que des battes de base-ball et des barres de fer.

Une marche blanche

Les quatre personnes interpellées sont entendues au siège de la police judiciaire à Paris, ont indiqué ces mêmes sources proches de l’enquête, confirmant une information d’Europe 1.

La mort de Luigi avait suscité l’émotion à Saint-Denis. Une marche blanche avait réuni près de 400 personnes en sa mémoire.