Nantes: Un hypermarché contraint de jeter ses produits frais après un acte de vandalisme

FAITS DIVERS Des dégradations ont eu lieu dimanche matin au magasin Intermarché de l'Eraudière, à Nantes

J.U.

— 

Une cliente dans un rayon de supermarché (Illustration).
Une cliente dans un rayon de supermarché (Illustration). — CHAMUSSY/SIPA

La nourriture qui se trouvait dans les nombreux frigos et congélateurs a été mise à la benne, ce lundi matin. Dimanche, l’Intermarché Eraudière à Nantes a été victime d’un acte de vandalisme. Selon son directeur, un individu aurait volontairement dégradé le système de la production de froid, en sectionnant des câbles électriques d’un appareil, situé à l’extérieur. La réparation, complexe, n’a pu être réalisée que ce lundi midi.

Résultat : « des centaines de kilos de produits frais ont été perdus, rapporte Stéphane Houssin. Nous n’avons pas encore fini de calculer, mais il pourrait y en avoir pour 80.000 euros de marchandise. » L'hypermarché a pu ouvrir ses portes ce lundi mais ne propose que des produits secs. Une livraison de frais doit avoir lieu mardi matin, mais il faudra encore quelques jours pour que l’intégralité du stock soit reconstitué.

Vidéosurveillance

Après ces faits, révélés dimanche par la presse locale, une enquête a été ouverte et l’exploitation des images de vidéosurveillance pourrait permettre d’identifier le suspect. Selon le directeur, il pourrait s’agir d’un « acte de vengeance » de la part d’un homme qui avait « déjà posé problème » dans cette galerie marchande, la semaine dernière.