Pas-de-Calais: Neuf migrants secourus au large du cap Gris-nez

SOCIÉTÉ Huit adultes et un mineur ont tenté de traverser la Manche sur une petite embarcation

Mikael Libert

— 

Le Cap Gris Nez, le 7 mars 2012. Le Centre Régional Opérationnel de Sauvetage et de Surveillance (CROSS).
Le Cap Gris Nez, le 7 mars 2012. Le Centre Régional Opérationnel de Sauvetage et de Surveillance (CROSS). — M.LIBERT/20 MINUTES

Malgré le mauvais temps, plusieurs migrants ont de nouveau tenté de traverser la Manche à bord d’une embarcation de fortune. Une opération de secours a permis de les récupérer dimanche matin, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

C’est un patrouilleur côtier de la gendarmerie maritime qui a repéré, vers 7h20, une petite embarcation dans la zone du cap Gris-nez, dans le Pas-de-Calais. Les autorités ont tout de suite été avisées pendant que le navire poursuivait sa route vers le petit bateau.

Huit hommes et un enfant

Environ une demi-heure plus tard, le patrouilleur Athos, basé à Cherbourg, est arrivé à proximité de l’embarcation. A ce moment, elle se trouvait à environ 5,5 km à l’ouest du cap Gris-nez. A  8 heures, les gendarmes maritimes ont pu récupérer les occupants du bateau. Il s’agissait de migrants, huit hommes majeurs et un enfant dont l’âge n’a pas été précisé.

Ces neuf personnes ont été ramenées jusqu’au port de Calais. Là, elles ont été prises en charge par la police aux frontières (PAF). En état de légère hypothermie, leur état n’a cependant pas nécessité d’hospitalisation.