Val-de-Marne: Prison ferme et interdiction de territoire pour les «agresseurs à la machette»

FAIT DIVERS La cour a évoqué à plusieurs reprises un possible règlement de compte

J.D.

— 

Le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) a également prononcé une interdiction définitive de territoire à l'encontre des quatre hommes. // PHOTO : V. WARTNER / 20 MINUTES
Le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) a également prononcé une interdiction définitive de territoire à l'encontre des quatre hommes. // PHOTO : V. WARTNER / 20 MINUTES — Vincent Wartner / 20 Minutes

Le procureur a dénoncé une « agression particulièrement sauvage » dans son réquisitoire. Surnommés les «  agresseurs à la machette », quatre hommes, âgés de 23 à 37 ans et tous de nationalité indienne, ont été condamnés à des peines allant de trois à six ans de prison, après avoir blessé gravement deux personnes, selon l’AFP.

Le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne) a également prononcé une interdiction définitive du territoire français à l’encontre des prévenus. Tous sont sans-papiers.

Un possible règlement de compte

Le 2 juillet 2017, les quatre hommes avaient fait irruption au petit matin dans un appartement de Villeneuve-Saint-Georges. Tous munis d’une machette et le visage découvert, ils agressent deux personnes. L’une est touchée à la tête, l’autre au bras. Les deux victimes, également indiennes, n’étaient pas présentes à l’audience. L’une d’elle, dite « traumatisée », est retournée vivre en Inde.

Dans le box, les prévenus ont tous affirmé ne pas connaître les victimes et s’être jamais rendus sur les lieux de l’agression. « Vous avez été vus sur les caméras de surveillance », leur a rétorqué la présidente.

Face à l’absence de réponse des prévenus, la cour a avancé à plusieurs reprises l’hypothèse d’un règlement de compte. Plusieurs mois avant l’agression du 2 juillet, un des quatre prévenus avait été violemment agressé par des personnes de nationalité indienne. Une version que n’ont pas confirmée les prévenus.