Grenoble: Une femme retrouvée morte dans une rivière, les enquêteurs envisagent un acte criminel

INVESTIGATIONS La victime présente une plaie profonde sur le crâne qui oriente les enquêteurs vers la piste criminelle

20 Minutes avec AFP

— 

Après la découverte du corps d'une femme dans la rivière du Drac près de grenoble, l'enquête a été confiée à la police judiciaire.
Après la découverte du corps d'une femme dans la rivière du Drac près de grenoble, l'enquête a été confiée à la police judiciaire. — Crédit IROZ GAIZKA / AFP

Le corps d’une femme a été retrouvé dans la rivière Drac mercredi matin à Fontaine (Isère), avec une plaie à la tête laissant envisager un acte criminel, a indiqué mercredi soir le procureur de Grenoble.

La police a reçu mercredi matin « plusieurs appels de passagers du tramway qui ont remarqué, lors du passage sur le pont enjambant le Drac entre Grenoble et Fontaine, la présence d’un corps échoué sur un îlot de cailloux », précise Eric Vaillant.

La victime âgée d’une trentaine d’années

La dépouille a été récupérée par une équipe spécialisée en sauvetage aquatique. Il s’agit selon le procureur « d’une femme d’une trentaine d’années, habillée, dont l’identité est encore inconnue ».

A la levée du corps, « le médecin légiste a relevé la présence d’une plaie profonde sur le crâne permettant d’envisager une hypothèse criminelle, sans que les causes de la mort soient encore connues », relève le procureur de la République.

Le parquet a décidé en conséquence de saisir l’antenne de Grenoble de la police judiciaire. Selon le procureur, « le corps n’a pas séjourné très longtemps dans l’eau ». Une autopsie aura lieu jeudi.