Toulouse: Pris pour cible au Mirail, les pompiers poussent un coup de gueule

FAITS DIVERS Vendredi soir, les pompiers ont été appelés sur un feu de poubelle où avait été placée une bouteille de gaz. Ils ont aussi été la cible de jets de projectiles

B.C.

— 

Pompiers, SDIS, illustration.
Pompiers, SDIS, illustration. — FRED SCHEIBER

Vendredi en fin de journée, les pompiers toulousains de la caserne Vion sont appelés à la Reynerie pour un feu de poubelles, rue Louise-Michel. A leur arrivée sur place, vers 18h, ils découvrent, dissimulé au milieu des détritus, un scooter auquel a été attachée une bouteille de gaz.

Au cours de leur intervention, les hommes du feu ont aussi été la cible de jets de projectiles explosifs. Pour assurer leur sécurité, ils ont fait appel aux forces de l’ordre, comme il est d’usage dans ce genre de circonstances.

« Face à ces actes intolérables, nous souhaitons une réponse ferme et exemplaire », a indiqué le service départemental et de secours de la Haute-Garonne.

Ce dimanche matin, la vigilance orange dans les quartiers sensibles était toujours activée. Dans ces conditions-là, un protocole, mis en place il y a quelques années dans le département à la suite de violences à l'égard des pompiers, prévoit que les équipes soient accompagnées de la police lors de leur intervention.

Des précédents

En octobre 2013, un jeune de 21 ans avait écopé de deux ans de prison ferme pour s’en être pris à des pompiers en août de la même année, lors d’une intervention dans le quartier du Mirail.