Un orpailleur en Guyane française.
Un orpailleur en Guyane française. — NICOLAS JOSE/SIPA

ORPAILLAGE

Guyane: Des sites d’or clandestins démantelés près de Cayenne

Selon le préfet, de « nombreux » chantiers clandestins « de très petites tailles » se sont installés dans le bassin et rejettent du mercure dans l’environnement

Une « opération de lutte contre l’orpaillage illégal » a été menée non loin de Cayenne (Guyane), dans une zone qui compte un captage d’eau potable, a indiqué ce mercredi dans un communiqué le préfet, Fabrice Faure. « Deux zones vie et un chantier » sont démantelés « depuis une semaine » par les forces de la lutte contre l’orpaillage illégal (Harpie), a-t-il annoncé.

Un captage d’eau potable stratégique

Les habitants du littoral avaient laissé exploser leur colère depuis la médiatisation il y a deux semaines de la pollution d’une rivière proche du village de Cacao par des orpailleurs illégaux. Situé à 50 kilomètres de Cayenne, ce pôle agricole et touristique majeur compte également un captage d’eau potable alimentant l’agglomération et plus de 120.000 habitants.

Selon le préfet, de « nombreux » chantiers clandestins « de très petites tailles » se sont installés dans la zone et rejettent du mercure dans l’environnement. « Le captage d’eau » n’est pas « en contact » avec les activités d’orpaillage a cependant affirmé Fabrice Faure.

Des aménagements pour les troupes Harpie

Le bassin de Cacao est confronté au trafic d'or depuis « quelques mois ». Cette forêt fluviale « fera l’objet d’aménagements pour en faciliter les passages réguliers » par les canots à moteurs et hélicoptères des troupes Harpie.

Il y a deux semaines, le président de la collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, avait réclamé « une réponse urgente du gouvernement », craignant que le trafic d’or n’engendre « une véritable catastrophe sanitaire et environnementale » dans la région.