Nord : Le RAID empêche un homme de faire sauter au gaz son appartement

FAITS DIVERS Le mis en cause a été interpellé et interné dans un établissement public de santé mentale

Mikael Libert

— 

Une équipe du RAID est intervenue pour maîtriser le forcené (illustration).
Une équipe du RAID est intervenue pour maîtriser le forcené (illustration). — B.Colin / 20 Minutes

Il voulait tout faire sauter. Mardi, les forces de l’ordre ont dû faire intervenir une équipe du RAID afin de déloger un forcené à Coudekerque-Branche, près de Dunkerque, dans le Nord. Retranché chez lui, l’homme menaçait de faire exploser son logement. Il a été interné en psychiatrie a-t-on appris, jeudi.

Les secours sont intervenus vers 17h55, rue du Général Hoche, à Coudekerque-Branche. Un homme âgé de 39 ans était enfermé dans son appartement situé au quatrième étage d’un immeuble et assurait qu’il allait faire tout sauter au gaz. Les policiers ont installé un périmètre de sécurité et évacué une trentaine de personnes des logements voisins. Les services de GRDF ont par ailleurs été requis afin de couper l’alimentation en gaz.

Il avait effectivement laissé le gaz ouvert

A l’arrivée des policiers, l’homme s’est montré plutôt virulent. Il ne manquait pas de les invectiver depuis sa fenêtre et de leur balancer divers objets. Il a par ailleurs menacé de leur jeter aussi dessus des grenades. Face à la détermination du résident, seul chez lui avec son berger Allemand, les policiers ont fait appel aux hommes d’élite du RAID.

Après de longues négociations, le RAID est parvenu à entrer dans l’appartement et à interpeller le quadragénaire sans incident. L’inspection de son logement a permis de déterminer qu’il avait effectivement laissé le gaz ouvert mais aucune grenade n’a été retrouvée.

Le forcené a donc été interpellé et placé en garde à vue. Après avoir été examiné par un médecin, il a été admis, dans un établissement public de santé mentale (EPSM).