VIDEO. Enlèvement à Marseille: «Perturbé», instable... Quel est le profil du ravisseur d'Osnachi?

ALERTE ENLEVEMENT L'homme, décrit comme un marginal par le procureur, n'est pas capable d'expliquer son geste

J.S.-M.

— 

Vue en date du 28 août 2012 à Paris du site internet du ministère de la Justice présentant le dispositif «alerte enlèvement».
Vue en date du 28 août 2012 à Paris du site internet du ministère de la Justice présentant le dispositif «alerte enlèvement». — Thomas Coex AFP

Il est en garde à vue depuis dimanche soir. Mais le ravisseur d’Osnachi n’explique pas son geste : c’est ce qu’a déclaré ce lundi le procureur de Marseille à l’AFP. Cet homme, un trentenaire « à la personnalité perturbée », n’est pas capable d’indiquer pourquoi il a enlevé le petit Osnachi, âgé de 2 ans et demi, ce dimanche à Marseille. L’enfant a été retrouvé dans un hôtel de Valence, dans la Drôme, en bonne santé. Sa mère a pu le récupérer.

« Dans ses premières auditions, il a dit avoir trouvé anormal qu’un enfant soit seul dans la rue », a expliqué Xavier Tarabeux. L’homme n’a rien précisé de plus. Il a déjà été condamné pour des vols. Il est sans profession ni ressources, et vit chez ses parents à Marseille, selon le magistrat.

Instable

Il s’agit d’un marginal, une personne « qui n’a pas de situation stable », a précisé une source proche du dossier, expliquant qu’il était « trop tôt » pour savoir dans quel but il avait conduit l’enfant à Valence.

Osnachi avait échappé à la vigilance de sa mère alors que cette dernière assistait à un office religieux dans une salle de prière évangélique de la Canebière. Ce petit garçon vit dans un squat de migrants, dans un bâtiment appartenant au diocèse.