Un pompier de formation mis en examen pour viol dans la Somme

AGRESSION SEXUELLE Le sapeur-pompier, âgé de 32 ans, a été mis en examen pour viol par personne abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions, agression sexuelle aggravée par cette circonstance et corruption de mineurs.

N.Sa avec AFP

— 

Une caserne de sapeurs-pompiers à Abbeville (image d'illustration).
Une caserne de sapeurs-pompiers à Abbeville (image d'illustration). — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un pompier d’Abbeville (Somme), chargé de formation auprès de jeunes sapeurs-pompiers, a été mis en examen vendredi pour viol et agression sexuelle aggravés sur une mineure qu’il encadrait, a-t-on appris de source judiciaire.

Le sapeur-pompier, âgé de 32 ans, a été mis en examen pour viol par personne abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions, agression sexuelle aggravée par cette circonstance et corruption de mineurs. Il a été placé en détention provisoire.

Le pompier par d’un rapport sexuel « consenti »

« Le mis en cause reconnaît le principe d’un rapport sexuel mais affirme qu’il était consenti », a rapporté le procureur de la République d’Amiens, Alexandre De Bosschère.
Les parents d’une adolescente de 16 ans, qui était en formation dans sa caserne et qu’il encadrait, avaient déposé plainte. Le pompier mis en cause est adjoint à la formation, chargé de la formation de jeunes sapeurs-pompiers et selon l’adolescente, les faits se seraient déroulés « au sein de la caserne la semaine dernière » lors d’un entretien.

Il avait été entendu dans une enquête pour corruption de mineurs ou captation et diffusion d’images à caractère pédopornographique de rapports sexuels qu’avaient entretenus plusieurs pompiers avec des mineurs à l’intérieur de la caserne d’Abbeville en 2010.
Il avait reconnu avoir participé à ces rapports sexuels mais n’avait pas été poursuivi par la justice, selon le magistrat. Il avait en revanche été exclu en 2012, pour deux ans, puis avait réintégré la caserne.

Parties fines à la caserne avec une mineure: trois pompiers mis en examenDeux pompiers jugés pour des ébats avec une mineure finalement relaxés