Une gendarmerie. (Illustration)
Une gendarmerie. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

DRAME

La Réunion: Un gendarme s'est suicidé dans sa caserne avec son arme de service

C’est le troisième militaire à mettre fin à ses jours depuis le début de l’année

Un gendarme s’est suicidé ce mardi après-midi au sein même de sa caserne, située à l’Entre-Deux, une commune au sud de La Réunion. Le nom, l’âge et le grade du militaire n’ont pas été communiqués.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme aurait utilisé son arme de service pour mettre fin à ses jours. Il était apparemment marié et père de famille. L’enquête a été confiée à la section de recherches de Saint-Denis, selon un communiqué de la gendarmerie.

Une cellule d’alerte mise en place

Il s’agit du deuxième suicide de gendarme en trois ans sur l’île de La Réunion. En 2016, un autre militaire s’était donné la mort, lui aussi avec son arme de service, à son logement de Sainte-Marie (au nord).

Depuis janvier, 28 policiers, trois gendarmes et deux pompiers se sont suicidés en France. En 2018, ils étaient 35 policiers et 33 gendarmes, selon le ministère de l’Intérieur. Ce lundi, une cellule alerte prévention suicide (Caps) a été mise en place dans le 12e arrondissement de Paris.