Bretagne: Il dévalisait des églises dans toute la France

FAITS DIVERS Un Sarthois de 37 ans a été arrêté avec plusieurs dizaines d’objets religieux volés

M.Pa

— 

Plusieurs dizaines d'objets de culte ont été retrouvés et récupérés par les gendarmes de Quimperlé.
Plusieurs dizaines d'objets de culte ont été retrouvés et récupérés par les gendarmes de Quimperlé. — Gendarmerie nationale

Statues, ostensoirs, calices, clochettes, linges de cérémonie, tabernacle… Au total, près de 70 objets de culte volés dans de nombreuses églises, en Bretagne mais aussi un peu partout en France. C’est un joli coup de filet qu’ont réalisé les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Quimperlé (Finistère).

Des calices et ciboires volés et revendus à des antiquaires

Leur enquête a connu de multiples épisodes et rebondissements. Au départ, relate Ouest-France, tout commence par les vols de calices et d’un ciboire dans trois églises finistériennes, respectivement à Nizon, Melgven et Riec-sur-Bélon, vers la mi-février.

Quelques jours plus tard, le groupe objet d’art du Service central de renseignement criminel, basé à Pontoise (Oise), repère un calice et un ciboire lors d’une opération menée au Mans auprès d’antiquaires. Le lendemain, le groupe apprend l’existence des vols commis dans le Finistère et reconnaît les objets volés, également en vente sur un site Internet.

Alertés, les enquêteurs de Quimperlé vont alors progressivement remonter la piste du voleur et découvrent son stratagème. Celui-ci prétendait qu’il « venait d’hériter de sa famille qui possédait une chapelle privative », rapporte le quotidien. Les antiquaires, « de bonne foi », avaient tout noté sur leurs registres.

Arrêté lors d’un contrôle routier puis incarcéré

L’affaire va ensuite brusquement s’accélérer le 11 avril lors d’un banal contrôle effectué par les gendarmes du peloton autoroutier de Laon (Aisne). Ces derniers interpellent un homme circulant à bord d’une voiture volée, en excès de vitesse. Dans son coffre, ils découvrent de nombreux objets religieux.

Le voleur présumé, un homme de 37 ans domicilié dans la Sarthe, avec déjà plusieurs condamnations à des peines de prison ferme à son actif, est immédiatement conduit à la prison de Laon où les gendarmes quimperlois vont le chercher, le 22 avril. Il a été incarcéré à la prison de Ploemeur (Morbihan) le 24 avril. Il aurait agi avec une complice présumée, son ex-compagne âgée de 34 ans et également domiciliée dans la Sarthe, qui a été placée sous contrôle judiciaire.

La brigade de recherches de Quimperlé a lancé un appel pour relier ces objets volés aux églises dévalisées ces derniers mois dans toute la France. Les personnes possédant des informations doivent contacter le 02.98.96.64.74.