Montpellier: Un artisan écroué pour avoir harcelé sexuellement ses clientes au téléphone

FAITS DIVERS L’homme âgé de 33 ans, aurait repéré ses victimes lors de son travail et dans son entourage, avant d’utiliser une carte prépayée pour les harceler anonymement

Jerome Diesnis

— 

Illustration police.
Illustration police. — E. Frisullo / 20 Minutes

Un Nîmois âgé de 33 ans a été interpellé à son domicile par les policiers de la direction centrale de la Sécurité publique et placé en garde à vue. Il est soupçonné d’avoir harcelé plusieurs femmes au téléphone avec des messages à connotation sexuelle.

L’homme, un artisan, repérait ses victimes chez lesquelles il avait effectué des travaux, à Montpellier l’essentiel du temps. Les autres victimes étaient des proches ou des ex-compagnes de membres de sa famille. Le 20 mars, victime d’appels malveillants, une femme s’était présentée au commissariat pour porter plainte contre X. Les enquêteurs ont alors découvert que ces appels étaient effectués à partir d’un appareil fonctionnant avec une carte prépayée.

Huit victimes

En épluchant les fadettes (le relevé des appels téléphoniques transmis par les opérateurs de téléphonie mobile), les policiers ont découvert huit victimes de ces agissements. L’homme, connu des services de police, aurait reconnu les faits en garde à vue. Il a été déféré jeudi devant la justice.