Sarthe: Un salarié licencié d'Arjowiggins met fin à ses jours

FAITS DIVERS Un homme de 53 ans a été retrouvé mort à son domicile, mardi soir

Julie Urbach

— 

L'usine Arjowiggins de Besse-sur-Braye dans la Sarthe.
L'usine Arjowiggins de Besse-sur-Braye dans la Sarthe. — G.Michel/Sipa

Son corps a été retrouvé à son domicile de La Chartre-sur-le-Loir, dans la Sarthe. Un homme de 53 ans, qui avait effectué toute sa carrière à Arjowiggins, s’est suicidé mardi, rapportent plusieurs médias locaux. Ce père de deux enfants, qui travaillait dans l'usine de Bessé-sur-Braye depuis plus de 30 ans, faisait donc partie des 600 salariés sur le carreau, après la liquidation judiciaire de l’entreprise prononcée le mois dernier.

Lettres de licenciement

Selon Ouest-France, l’homme n’a laissé aucun message pour expliquer son geste. « Depuis la fermeture du site, il n’allait pas bien, il était vraiment mal », a cependant indiqué Denis Leroux, représentant syndical, à nos confrères de France 3.

Depuis une semaine, les salariés ont commencé à recevoir leur lettre de licenciement. Les employés, après réception du courrier, peuvent accepter un contrat de sécurisation professionnelle (qui permet un accompagnement renforcé) ou de rentrer au chômage normalement.