Strasbourg: Des Tchétchènes «armés» jouent à la guerre sur un terrain militaire

FAITS DIVERS Une dizaine d’hommes, d’origine tchétchène, ont été interpellés dimanche sur un terrain militaire d’entraînement à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin) alors qu’ils utilisaient des répliques Airsoft

G.V.

— 

Illustration d'une voiture de police de nuit, avec son gyrophare ici à Rennes.
Illustration d'une voiture de police de nuit, avec son gyrophare ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Selon une information des Dernières Nouvelles d’Alsace, une dizaine d’hommes, des trentenaires d’origine tchétchène, pour certains domiciliés en Allemagne ou en Belgique, ont été interpellés dimanche en fin d’après-midi sur le terrain militaire proche du campus d’Illkirch-Graffenstaden, non loin du quartier strasbourgeois du Neuhof. Un terrain d’entraînement.

Ces derniers utilisaient des répliques Airsoft, dont des répliques de fusil d’assaut. Certains étaient cagoulés et gantés, en tenue de camouflage. Interpellés et placés en garde à vue pour introduction frauduleuse sur un terrain de l’armée, ces derniers ont expliqué aux enquêteurs qu’ils étaient venus jouer à la guerre sans savoir qu’ils se trouvaient sur un terrain interdit. Les dix hommes ont finalement été relâchés mardi, mais l’enquête se poursuit.