Lourdes: Le forcené retranché dans une maison avec des otages interpellé

FAITS DIVERS Un important dispositif de sécurité a été déployé mardi à Lourdes dans un quartier résidentiel autour d'un maison où se trouvait retranché un homme ayant pris en otage trois personnes. Il a été maîtrisé en fin d'après-midi

B.C. avec AFP

— 

Illustration: Un policier du RAID.
Illustration: Un policier du RAID. — Police Nationale/SIPA

En fin de matinée des coups de feu ont retenti du côté de la rue Mozart, à Lourdes (Hautes-Pyrénées), alertant le voisinage. Selon les premières informations, un homme serait à l’origine de ces tirs « vers l’extérieur », a rapidement précisé la préfecture des Hautes-Pyrénées dans un communiqué.

Il s’est durant toute la journée retranché à l’intérieur d’une maison de ce quartier résidentiel de la cité mariale, non loin de la gare. Toujours selon les services de l’Etat, trois personnes étaient retenues à l’intérieur de la maison : l’ex-concubine du tireur et les parents de cette dernière.

Les hommes de l’unité d’intervention spécialisée du Raid, en provenance de Toulouse, ont mis en place un périmètre de sécurité. « A 15h30, les négociations n’aboutissant pas, le préfet donnait l’ordre au Raid d’intervenir. Deux des otages étaient mis en sécurité et le preneur d’otage maîtrisé après avoir rompu le contact avec les négociateurs du Raid. Au cours de l’intervention, le forcené blessait par balle son ex-compagne », a indiqué en fin de journée la préfecture.

Le preneur d’otages est ancien militaire âgé d’une cinquantaine d’années, connu de la justice pour des différends avec son ex-conjointe.

La rue Mozart, à Lourdes.
La rue Mozart, à Lourdes. - Maps4News

Les habitations situées à proximité avaient été évacuées plus tôt dans la journée et par sécurité, les réseaux EDF et GDF ont été coupés.

La préfecture des Hautes-Pyrénées avait aussi demandé aux habitants d’éviter le secteur et de ne pas interférer avec l’action des forces de l’ordre.