Nîmes: Mise en examen de la mère de la jeune fille qui aurait été violée au parloir de la prison

PEDOPHILIE La mère de la jeune fille qui accuse son ex-beau-père de l’avoir violée au parloir de la prison de Nîmes, a été mise en examen pour complicité de viol

Jerome Diesnis

— 

Un couloir de la prison de Nîmes.
Un couloir de la prison de Nîmes. — S. Thomas / AFP

Placée en garde à vue jeudi, la mère d’une jeune fille âgée de 16 ans a été incarcérée et mise en examen pour complicité de viols. Elle est soupçonnée d’avoir favorisé les viols qui auraient été commis sur sa fille, lorsque cette dernière rendait visite à l’ex-compagnon de sa mère, à la prison de Nîmes.

Celui-ci a été condamné à vingt ans de prison par la cour d’assises du Gard en 2013 pour des viols d’enfants âgés de moins de 15 ans. Une peine confirmée par la cour d’assises du Vaucluse en 2015.

Violée dans les box du parloir ?

La jeune fille aurait subi ces viols plusieurs années auparavant, au parloir de la prison, dans des box. Après ces accusations, le détenu a été transféré dans la prison de Muret, en Haute-Garonne. A l’époque des faits, les gardiens de prison auraient signalé à leur supérieur hiérarchique un comportement suspect du détenu.