Caché dans le train d’atterrissage d’un avion, un SDF relie la Guadeloupe à la Guyane

RESCAPE Après avoir déjoué les mesures de sécurité de l’aéroport de Pointe-à-Pitre, un SDF a parcouru 1.610 km dans le train d’atterrissage d’un avion Air France

20 Minutes avec agence

— 

Le train d'atterrissage d'un Airbus. Illustration.
Le train d'atterrissage d'un Airbus. Illustration. — D. Sanchez - AFP

Un SDF est parvenu à effectuer le trajet Pointe-à-Pitre – Cayenne caché dans le train d’atterrissage d’un avion d'Air France, samedi 13 avril, rapporte Guadeloupe La Première.

L’homme, qui a parcouru 1.610 km, a été retrouvé sain et sauf à l’issue de ce voyage périlleux, sur le tarmac de l’aéroport Félix Eboué, en Guyane. Souffrant de troubles psychologiques, l’homme a été interpellé et placé dans un établissement spécialisé de Cayenne.

Il a déjoué les mesures de sécurité

Aucune information n’a filtré sur la méthode employée par le SDF pour déjouer les mesures de sécurité et fouler le tarmac de l’aéroport Pôle Caraïbe de Pointe-à-Pitre.

« Nous avons pris des mesures immédiates pour assurer la sécurité de l’aéroport. Nous pensons avoir compris le mode opératoire de l’individu et avons réagi en conséquence. Nous en saurons plus à l’issue de l’enquête », a indiqué Alain Bièvre, président de la société aéroportuaire, à France-Antilles. L’enquête a été confiée à la Brigade de gendarmerie du transport aérien.

Jusqu’à 9.000 mètres d’altitude

L’homme a échappé au pire et s’en est même tiré indemne d’après les premiers éléments recueillis. Pourtant, il a probablement dû résister au froid et au manque d’oxygène puisque l’avion a volé jusqu’à 9.000 mètres d’altitude.

Ces tentatives se terminent parfois beaucoup plus mal. Comme en janvier 2016, lorsqu'un cadavre avait été retrouvé dans le train d’atterrissage d’un avion Air France.