Lorraine: Un policier de 41 ans se suicide avec son arme de service

FAITS DIVERS Un fonctionnaire de police en poste à Metz a mis fin à ses jours dans la nuit de lundi à mardi 

N.W.

— 

Un policier de dos en uniforme (image d'illustration).
Un policier de dos en uniforme (image d'illustration). — FRED TANNEAU / AFP

Un policier, affecté au Centre de rétention administrative de Metz, s’est suicidé avec son arme de service, dans la nuit de lundi à mardi, rapporte L'Est républicain.

Une enquête a été ouverte 

Le fonctionnaire de police, âgé de 41 ans, était père d’un enfant de 4 ans. Il était affecté à la police aux frontières en charge du centre de rétention administrative de Metz, indiquent nos confrères de L’Est Républicain. Une enquête a été ouverte par les gendarmes pour comprendre les raisons de ce geste fatal.

Ce suicide vient s’ajouter à une longue liste de fonctionnaires de police à s’être donné la mort cette année. Les syndicats réclament régulièrement des moyens supplémentaires et une remise à plat du management pour prévenir les suicides au sein des forces de l’ordre. Christophe Castaner a estimé le 14 avril dernier que les suicides dans la police n’étaient pas une « fatalité ». Le ministre de l’intérieur a promis de mettre « les bouchées doubles » pour lutter contre ce fléau persistant dans l’institution.