Rennes: La police lance un appel à témoins après les tags racistes sur des mosquées

ENQUÊTE Trois lieux de cultes ont été dégradés dans la nuit de dimanche à lundi

J.G.

— 

Les murs du centre culturel islamique Avicenne à Villejean ont été tagués.
Les murs du centre culturel islamique Avicenne à Villejean ont été tagués. — J. Gicquel / 20 Minutes

L’enquête se poursuit après la découverte lundi matin de tags anti-musulmans sur les murs de plusieurs mosquées à Rennes. Trois lieux de culte, situés dans les quartiers de Villejean, du Blosne et de Maurepas, ont été visés par ces inscriptions racistes. La préfète d’Ille-et-Vilaine, Michèle Kirry, avait aussitôt réagi, condamnant « avec la plus grande fermeté » ces tags haineux. « De tels actes, symboles de haine et d’exclusion, constituent une attaque contre nos valeurs et n’ont pas leur place dans notre République », avait-elle indiqué dans un communiqué.

Dans la foulée, le Conseil français du culte musulman et l’Observatoire national contre l’islamophobie (ONCI) avaient annoncé leur intention de porter plainte.

Pour Abdallah Zekri, président de l’ONCI, ces tags seraient liés au contexte des élections européennes à venir. « Je suis habitué, cela fait huit ans que j’occupe ces fonctions. Chaque fois que des élections approchent, les maux de la France viennent de l’islam et des musulmans », a-t-il déclaré.

Pour tenter d’identifier le ou les auteurs de ces tags, la police a lancé un appel à témoins. Toute personne ayant des éléments utiles à l’enquête à apporter est invitée à contacter la sûreté départementale au 06.04.51.97.73.