Attentats dans l’Aude: La mère et les deux sœurs du terroriste placées en garde à vue

TERRORISME La mère et les deux soeurs de Radouane Lakdim ont été placées en garde à vue ce mardi matin. Ce terroriste avait tué quatre personnes, le 23 mars 2018 à Carcassonne et Trèbes

N. S. et T. C.

— 

Le Super U de Trèbes, le 15 mars 2019, où trois personnes ont été tuées le 23 mars 2018.
Le Super U de Trèbes, le 15 mars 2019, où trois personnes ont été tuées le 23 mars 2018. — Julie Rimbert

Les investigations se poursuivent dans l’Aude, plus d’un an après les attentats de Carcassonne et Trèbes. Le 23 mars 2018, quatre hommes avaient été tués par Radouane Lakdim.

La mère et les deux sœurs du terroriste ont été placées en garde à vue ce mardi, par les policiers de la sous-direction antiterroriste, sur commission rogatoire du juge d’instruction, apprend 20 Minutes de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Les policiers de la SDAT avaient déjà entendu les trois femmes, qui vivaient avec leur frère de 25 ans, au début de l’enquête.

Cinq personnes ont déjà été mises en examen depuis le jour des attentats : Marine Pequignot, la petite amie du terroriste, et quatre hommes soupçonnés d’avoir eu connaissance des projets du tueur ou pour certains de l’avoir aidé à des degrés divers. Trois d’entre eux et la jeune femme de 19 ans sont aujourd’hui incarcérés.