Incendie à Notre-Dame de Paris: «Ça sentait le brûlé mais on ne s’est pas inquiété», raconte une lycéenne qui assistait à la messe

TEMOIGNAGE Des lycéens de Saint-Cyprien assistaient à la messe lorsque l’alarme incendie s’est déclenchée

N.B.

— 

Les dégâts causés par l'incendie de Notre-Dame de Paris sont inestimables.
Les dégâts causés par l'incendie de Notre-Dame de Paris sont inestimables. — HOUPLINE/SIPA

Lundi, des élèves de seconde d’un lycée catholique de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales) assistaient à la messe quand l’alarme incendie​ de la Notre-Dame de Paris s’est déclenchée, rapporte L'Indépendant, qui a recueilli le témoignage d’une lycéenne. Quelques minutes plus tard, la cathédrale était ravagée par les flammes.

« On est rentré, ça sentait légèrement le brûlé, mais on ne s’est pas inquiété », raconte-t-elle. Soudain, en plein milieu de l’office, l’alarme a résonné dans la cathédrale.

« Tout le monde restait assis »

« Ça sonnait, mais personne ne bougeait (…) On ne savait pas pourquoi ça sonnait, alors tout le monde restait assis », confie la jeune fille au quotidien régional.

Des annonces en anglais, puis en français, ont finalement décidé la plupart des visiteurs à quitter les lieux. « On voyait des gens qui continuaient d’attendre que la messe reprenne, reprend la lycéenne catalane. Il y avait plein de touristes qui prenaient encore des photos. Il a fallu que les vigiles les prennent par le bras. »