Allier: Les pompes funèbres livrent le mauvais corps à un homme qui vient de perdre sa mère

MACABRE L’hôpital privé où est décédée l’octogénaire exclut toute possibilité de faute de sa part

20 Minutes avec agence

— 

Illustration dans une entreprise de Pompes Funèbres.
Illustration dans une entreprise de Pompes Funèbres. — FABRICE ELSNER/20MINUTES

François Brun, résidant à Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier), a vécu une expérience traumatique. Alors qu’il avait demandé à récupérer le corps de sa mère, décédée le 17 janvier dernier, les pompes funèbres sont arrivées le lendemain… avec le mauvais corps.

Une autre personne se trouvait dans la housse funéraire transmise à la famille par la société. En l’ouvrant, François a d’abord remarqué que le corps n’était pas vêtu des habits souhaités pour sa mère, décédée à l’âge de 81 ans, rapporte La Montagne.

L’ambulancier se serait trompé de casier

Il a ensuite remarqué que le corps n’était pas celui de sa mère non plus. En gage de bonne foi, les transports lui ont alors montré l’avis de décès, qui comportait bien le nom de sa mère. La direction de l’hôpital privé Saint-François de Désertines (Allier), où est décédée sa mère, estime qu’elle n’a rien à se reprocher.

Les défunts seraient « doublement identifiés ». Selon l’établissement, c’est probablement l’ambulancier qui a ouvert le mauvais tiroir à la morgue. Le bon corps a été ramené à la famille quelques heures plus tard. François Brun a décidé de porter plainte contre l'entreprise de pompes funèbres ainsi que l’hôpital.