Contes: Un quart d'heure de violence, une bande accusée d'une agression dans un immeuble

FAITS DIVERS Une enquête a été ouverte pour « violences avec armes en réunion », « destruction du bien d’autrui » et « tentative de violation de domicile »

M.F.

— 

Illustration d'un gendarme.
Illustration d'un gendarme. — POL EMILE/SIPA

Un quart d’heure de violence. C’est ce à quoi est accusée de s’être adonnée une bande dans la nuit de samedi à dimanche. A Contes, dans les Alpes-Maritimes, un homme a été agressé devant son domicile. Selon Nice-Matin, il a fini à l’hôpital avec un traumatisme crânien.

Le groupe ne se serait pas arrêté aux violences physiques, insultes et menaces. Il s’en serait aussi pris aux portes de l’habitation de l’homme, aux vitres et à son véhicule à l’aide d’une barre métallique. Se barricadant à l’intérieur du logement, les quatre autres personnes étrangères y résidant en sont sorties indemnes.

Aucune piste écartée

D’après le quotidien local, une enquête a été ouverte pour « violences avec armes en réunion », « destruction du bien d’autrui » et « tentative de violation de domicile ». L’homme agressé devrait porter plainte.

Dans le même temps, les gendarmes de Contes ont réalisé les premières constatations et auditions. Aucune piste, de l’hypothèse de l’agression raciste au règlement de comptes, n’est écartée.