Morbihan: Alerte après la disparition d'un avion...dont le pilote était juste rentré chez lui

PAPA TANGO CHARLY Le pilote a atterri de nuit tout feu éteint sans prévenir personne

R.G.-V.

— 

L'aérodrome de Vannes-Monterblanc, dans le Morbihan.
L'aérodrome de Vannes-Monterblanc, dans le Morbihan. — MAISONNEUVE/SIPA

Dans les airs, il y a deux ou trois petites règles à respecter. Y compris pour des petits aérodromes, y compris pour des petits avions de tourisme. Vendredi, un pilote breton les a juste oubliés et a donné quelques sueurs froides au Centre national des opérations aériennes (CNOA), qui contrôle l’espace aérien français, rapporte Ouest-France.

Que s’est-il passé ? Le breton a décollé de Nantes à 20h42 en direction du Morbihan. Il apparaît bien sûr les radars… Jusqu’à 22 heures, où le centre de contrôle perd sa trace à proximité de l’aérodrome de Vannes-Monterblanc, sa destination. Surtout, il ne clôt pas son plan de vol. A cette heure, l’aérodrome est fermé, mais un pilote peut atterrir en allumant les balises de la pise par la radio… Aucune trace d’une telle action non plus.

L'oubli

C’est alors que le CNOA alerte les gendarmes qui déclenchent immédiatement des recherches pour retrouver l’avion et son pilote. L’affaire fera long feu : l’avion sera retrouvé rangé sur le tarmac de l’aérodrome de Vannes-Monterblanc et le pilote chez lui, après un coup de fil. Le Breton avait tout simplement oublié de clore son plan de vol, ce qui est obligatoire quand on arrive sur un si petit aéroport, fermé ou sans tour de contrôle.