Le Bon Coin: Des parents d'élèves en colère vendent symboliquement une école

ÉDUCATION Une action choc lancée par les parents d’élèves, qui s’opposent à la fermeture de l’une des classes de l’unique école de la commune

20 Minutes avec agence

— 

Une salle de classe. Illustration.
Une salle de classe. Illustration. — D. Closon - Isopix - Sipa

Tous les moyens sont bons pour se faire entendre. Les parents d’élèves de Ganzeville, en Seine-Maritime, tentent d’empêcher la fermeture d’une des deux classes de l’école. Ils ont eu ce mercredi une idée pour le moins insolite : mettre l’établissement scolaire en vente sur Le Bon Coin, rapporte 76actu.

Dès septembre 2019, l’école passera de deux à une seule classe rassemblant tous les niveaux, de la petite section au cm2. Une décision inacceptable pour les parents d’élèves​, qui craignent, à terme, la disparition totale de l’établissement.

De 54 à 26 élèves

Selon certains parents, cette décision aurait pour but de décourager les parents d’inscrire leurs enfants dans cette école. « On crée la panique chez les parents en supprimant une classe », dénonce Véronique Estiot Le Roux, l’une des mamans interrogée par 76actu.

L’an dernier, l’école a déjà perdu une classe, passant de 54 à 26 écoliers. Avec l’appui du maire de la commune, les parents ont contacté l’inspecteur de l’académie de Seine-Maritime pour tenter de faire annuler cette nouvelle fermeture. Contactés par le quotidien normand, les services de l’Inspection académique n’ont pas souhaité s’exprimer à ce sujet.