Gard: «Vous ne me retrouverez jamais», écrit le cambrioleur présumé d'une maison à l'attention des gendarmes

ENQUETE Deux hommes ont été interpellés

N.B.

— 

Le cambriolage a mal tourné pour le voleur. Illustration.
Le cambriolage a mal tourné pour le voleur. Illustration. — Closon / Isopix / Sipa

Début 2017, les gendarmes étaient tombés sur une étonnante inscription, dans une maison cambriolée : « Pour la gendarmerie.​ C’est moi, mais vous ne me retrouvez jamais », était écrit dans une demeure de Saint-Gilles (Gard), rapporte Objectif Gard.

Sur place, les enquêteurs avaient procédé à des analyses ADN et graphologiques.

Une voiture projetée contre la gendarmerie

Rapidement, ils ont fait le lien avec une autre affaire : quelques jours plus tôt, dans la nuit du 31 décembre 2017, une voiture volée, puis brûlée, avait été projetée par un individu contre les locaux de la gendarmerie.

Finalement, deux hommes, qui se rejettent la responsabilité, ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils seront jugés le 16 avril pour destructions de biens d’utilité publique et dégradation par incendie.