Gard: Plus d’1,5 tonne de munitions de la Seconde Guerre mondiale retrouvées en mer

DEMINAGE Les obus et les cartouches ont été détruits sur la plage de l'Espiguette

N.B.

— 

Un obus (illustration).
Un obus (illustration). — BPI/REX Shutterstock/SIPA

Plus de 1,5 tonne de munitions de la Seconde Guerre mondiale ont été retrouvées cette semaine sous l’eau par des plongeurs-démineurs, près des côtes du Gard. Des obus français et allemands, ainsi que des cartouches, ont été rassemblés sur la plage​ de l’Espiguette, jeudi, avant d’être détruits, rapporte la préfecture.

L’objectif de cette opération était « de faire cesser tout danger avant le début des vacances de printemps ». La commune du Grau-du-Roi, « dans son souci de protection des populations, avait fait part de ses interrogations sur le risque de découvrir à nouveau des munitions historiques » sur ce site très fréquenté, chaque été. Des recherches avaient été entreprises, et une opération a été programmée cette semaine.

Des munitions déjà découvertes en 2017

En septembre 2017, des munitions datant de la Seconde Guerre mondiale avaient déjà été découvertes sur la plage de l’Espiguette, au Grau-du-Roi. Des plongeurs-démineurs étaient intervenus pour procéder à la neutralisation de ces engins explosifs.

En cas de découverte d’obus, les autorités rappellent qu’il ne faut en aucun cas les manipuler, et prévenir immédiatement les forces de l’ordre. Sur un rivage ou en mer, il faut également signaler l’engin, en prenant une photo et en relevant un point GPS.