Nantes: Après un contrôle d'identité, un mineur accusé d'avoir frappé un chien de la police

FAITS DIVERS L'animal a eu deux jours d'incapacité totale de travail

David Phelippeau

— 

Illustration chien policier
Illustration chien policier — Lynne Terry/AP/SIPA

Mardi, à 16 h, au 8 rue Henri-Becquerel, à Nantes, dans le cadre d’une opération de sécurisation de la police, quartier Bottière, une vingtaine d’individus prend la fuite avec deux scooters dépourvus de plaque d’immatriculation.

Deux hommes, faisant partie du groupe, sont contrôlés par la brigade canine. Ils viennent d’être stoppés grâce à un des chiens de la patrouille. Alors que le contrôle d’identité a été effectué et qu’aucune infraction n’a été relevée contre ces deux mineurs, un des deux passe à proximité d’un des chiens de la patrouille et est accusé d’avoir donné un violent coup de pied dans le flanc droit de l’animal.

Le mineur n’a pas reconnu les faits

Lors de son interpellation, le jeune homme, âgé de 16 ans, résiste violemment. Après consultation du vétérinaire, deux jours d’incapacité temporaire de travail ont été décidés pour le chien.

Entendu, le mis en cause n’a pas reconnu les faits. Il a finalement fait l’objet d’une contravention de 4e classe pour mauvais traitement infligé à un animal domestique, apprivoisé ou captif, rapporte la police ce mercredi. Les violences contre les policiers (lors de l’arrestation) n’ont pas été retenues.