Corse: Deux villas en partie détruites par des attentats

FAITS DIVERS Dans la nuit de vendredi à samedi, deux villas corses appartenant à des personnes originaires du continent ont été en partie détruites par des attentats

20 Minutes avec AFP
Une voiture de police à Ajaccio en Corse
Une voiture de police à Ajaccio en Corse — Pascal Pochard-Casabianca AFP

Les faits se produisent quelques jours seulement avant la visite d’Emmanuel Macron sur l’île de Beauté, le 4 avril, dans le cadre du Grand débat national. Deux villas appartenant à des continentaux ont été en partie détruites par des attentats en Corse-du-Sud​ et en Haute-Corse, dans la nuit de vendredi à samedi.

À Sagone, en Corse-du-Sud, une maison secondaire située sur la route de Cargèse et appartenant à un continental a été « très largement soufflée », vendredi peu avant minuit, a indiqué le procureur de la République d’Ajaccio, Eric Bouillard. « Une partie du toit a été soufflée, la structure a été ébranlée et l’intérieur est bien détruit », a-t-il précisé. Un dispositif de mise à feu classique, composé d’une bouteille de gaz de 13 kg semble être à l’origine de l’explosion.

Deux enquêtes ouvertes

A Venzolasca, en Haute-Corse, c’est une maison en construction qui a été en partie détruite. « Une dalle à l’intérieur de la maison a été soufflée manifestement par l’utilisation d’un explosif », a indiqué la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot, en précisant que cette villa appartient à une personne originaire du continent qui habite déjà la commune de Venzolasca.

Les faits se seraient produits dans la nuit de vendredi à samedi mais n’ont été découverts que samedi en fin de journée par le propriétaire qui se rendait sur son chantier. Des enquêtes ont été ouvertes et confiées à la section de la recherche de la gendarmerie.