Nantes: Sous le coup d'une expulsion, elle tente de mettre le feu à son immeuble «par vengeance»

FAITS DIVERS Une jeune femme de 23 ans a reconnu être à l'origine de ce départ de feu, survenu lundi dans un immeuble d'Orvault

J.U.
— 
Un véhicule des pompiers. (Illustration)
Un véhicule des pompiers. (Illustration) — LOIC VENANCE / AFP

La police prévient d’emblée : l’affaire « aurait pu être plus grave sans l’intervention rapide des pompiers ». Une jeune femme de 23 ans fera l’objet d’une composition pénale, au mois de mai, pour avoir tenté de mettre le feu à son immeuble. Les faits se sont déroulés lundi, dans un bâtiment d’habitation d’Orvault. Il n’y a pas eu de blessés.

Selon la police, les pompiers ont été appelés vers 16h pour un incendie dans les caves, qui avait été allumé dans un container poubelle. Le lendemain, les enquêteurs de la brigade spécialisée dans les incendies se déplacent pour mener leur enquête et très vite, les doutes se portent sur l’une des résidentes.

Connue pour d’autres incivilités

Cette femme, sans profession, faisait l’objet d’une mesure d’expulsion après de nombreuses incivilités au sein de l’immeuble, et des impayés de loyers. Elle a finalement avoué avoir mis le feu « par vengeance, n’étant pas aimée des autres résidents », indique la police. Nantes métropole et le cabinet immobilier ont déposé plainte.