Cinq personnes arrêtées pour avoir volé 120.000 litres d’essence en piratant des pompes

PIRATAGE Cinq personnes soupçonnées d’avoir « piraté » des pompes à essence dans des stations de la région parisienne à l’aide de télécommandes, ont été placées en garde à vue

20 Minutes avec AFP

— 

Une pompe à essence (illustration)
Une pompe à essence (illustration) — GILE MICHEL/SIPA

Un trafic de carburant savamment orchestré. Cinq personnes ont été placées en garde à vue ce mercredi pour avoir subtilisé 150.000 euros de carburant dans des stations de la région parisienne. Elles sont soupçonnées d’avoir « piraté » des pompes à essence à l’aide de télécommandes, a indiqué la gendarmerie nationale.

En 2017 et 2018, environ 120.000 litres de carburant ont été volés dans des stations Total d’Ile-de-France et de l’Oise. Des délits commis sans « effraction » ni « siphonnage » et répété plus de 170 fois.

Des télécommandes de piratage

Les investigations ont montré que les suspects utilisaient une télécommande permettant « de passer les pompes en mode maintenance ». Elles pouvaient alors être vidées « gratuitement », « jusqu’à épuisement du réservoir », précise les gendarmes dans un communiqué.

Ils utilisaient ensuite des « cuves de grande capacité aménagées dans des véhicules utilitaires » ou servaient directement des clients. Les annonces de distribution d’essence étaient publiées sur des groupes fermés sur les réseaux sociaux. Le lieu de distribution donné à la dernière minute.

L’origine de ces télécommandes n’a pas été déterminée mais les enquêteurs soupçonnent un achat en ligne sur des sites spécialisés. Les suspects étaient toujours en garde à vue mercredi dans l’attente des décisions des parquets de Versailles et Pontoise, indiquent les gendarmes.