«Gilets jaunes» dans le Gard: Quatre hommes mis en examen après la découverte d’arbres tronçonnés sur des routes

ENQUETE Une conductrice avait été grièvement blessée en février dernier

N.B.

— 

Une conductrice avait été grièvement blessée en février dernier.
Une conductrice avait été grièvement blessée en février dernier. — Gendarmerie du Gard

Quatre hommes, présentés par les enquêteurs comme des « leaders » ou des « animateurs » présumés du mouvement des « gilets jaunes » dans le Gard, ont été mis en examen, après la découverte d’arbres tronçonnés sur des routes du Gard et du Vaucluse, rapporte France Bleu.

Des arbres avaient été retrouvés en travers des voies à Lamotte-du-Rhône, Connaux, et entre Mondragon et Orange. Plusieurs accidents avaient eu lieu.

Placés en détention

A Connaux, une conductrice avait été grièvement blessée en percutant l’un de ces arbres, tronçonné et laissé en travers de la route, dans une zone peu éclairée. Un appel à témoins avait été lancé, et une enquête avait été ouverte.

Des inscriptions « GJ » avaient été retrouvées dans certains des lieux. Selon la station, les enquêteurs sont parvenus à remonter jusqu’aux suspects grâce à des relevés téléphoniques.

Ils ont été mis en examen pour dégradation de biens par moyen dangereux, mise en danger délibéré de la vie d’autrui, blessure volontaire et entrave à la circulation. Ils ont été placés en détention en attendant leur jugement.