Hérault: Mais qui en veut aux platanes de Gorniès?

FAITS DIVERS Pour la quatrième fois en trois, ces arbres centenaires sont victimes d’empoisonnement. Une quinzaine de platanes avaient déjà dû être abattus en 2018

Jerome Diesnis

— 

Un platane (illustration)
Un platane (illustration) — Michael Probst/AP/SIPA

Pour la quatrième fois en trois ans, plusieurs platanes de la petite commune de Gorniès, au nord de Montpellier, dans le département de l’Hérault, ont été empoisonnés. Les précédentes attaques, en 2017 et 2018, avaient entraîné l’abattage d’une quinzaine d'arbres centenaires. Ils avaient été empoisonnés au Roundup, un produit utilisé en agriculture qui contient du glyphosate.

L’auteur ou les auteurs de ces empoisonnements se donnent beaucoup de peine. Dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 mars, dix-neuf arbres ont été à nouveau percés en plusieurs endroits avant que le produit phytocide n’y soit injecté. « On ne sait pas ce qu’il se passe dans la tête de celui ou ceux qui ont commis ces actes, ne comprend pas la maire Nicole Maurice, citée par Midi Libre. Dans quel but ? ».

Le département, propriétaire des platanes, a déposé une nouvelle plainte.