Béziers : Un détenu soupçonné d'avoir voulu brûler des surveillants avec de l'huile bouillante

FAITS DIVERS L'homme a été placé en quartier disciplinaire

Nicolas Bonzom

— 

Une prison (illustration).
Une prison (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Un détenu, incarcéré à la prison de Béziers (Hérault), est soupçonné d’avoir voulu brûler des surveillants avec de l’huile bouillante, rapporte Midi Libre.

Selon des faits décrits par le syndicat Ufap, après une fouille qui lui aurait déplu, un prisonnier aurait menacé de les « cramer ».

Une plaque chauffante

Les gardiens auraient alors ressenti une forte odeur d’huile chaude, provenant de la cellule du suspect. L’électricité a alors été coupée, pour faire redescendre la température de l’huile, poursuit le quotidien régional, avant d’intervenir. L’homme a été placé en quartier disciplinaire.

« Connaissant le danger que représente ce détenu, pourquoi avait-il une plaque chauffante en cellule ?, s’interroge l’Ufap, dans un communiqué. L’Ufap exige que toutes les précautions soient prises immédiatement pour que les détenus ayant le même profil ne possèdent plus de moyen pour chauffer de l’huile dans leur cellule. »