Eure: Un homme accusé d’avoir violé sa belle-sœur handicapée et de l’avoir frappée pour provoquer une fausse couche

VIOLENCES L'homme en question, 45 ans, a déjà fait de la prison, à Caen

R.G.-V.

— 

Illustration police.
Illustration police. — E. Frisullo / 20 Minutes

Il avait déjà un casier judiciaire bien rempli mais un homme de 45 ans intéresse une nouvelle fois la police de l’Eure. Il est en effet soupçonné d’avoir violé sa belle-sœur, une femme handicapée. Cette dernière est tombée enceinte à la suite de ce viol et le même homme l’aurait frappé pour tenter de provoquer une fausse couche.

Wilfried, comme l’appelle le quotidien régional Paris Normandie, est mis en examen pour « viol sur personne particulièrement vulnérable » et « violences volontaires ». Les faits datent de décembre 2016. Wilfried a d’abord nié avoir eu une quelconque relation sexuelle avec sa belle-sœur, Rebecca. Mais les analyses ADN ont prouvé qu’il était bien le géniteur. Il a alors changé de version pour dire que la relation était consentie.

« Déficience mentale profonde de la victime »

« Les conclusions des experts sont claires, précise l’avocat général Patrice Lemonnier à Paris Normandie. Les experts font état d’une déficience mentale profonde de la victime. Elle ne pouvait pas consentir à un rapport sexuel ! » Le journal précise que Wilfried a de nombreux antécédents alcooliques.

Deux mois plus tard, on découvre des ecchymoses sur le ventre de Rebecca. Les enquêteurs pensent que Wilfried a voulu provoquer une fausse couche chez sa belle-sœur. Camille, la propre sœur de Rebecca et compagne de Wilfried, pourrait aussi être liée à cette affaire. C’est chez elle, en décembre 2016, qu’aurait eu lieu le viol. Les deux se rejettent la responsabilité.

Wilfried va être renvoyé devant la cour d’assises de l’Eure. Il risque vingt ans de prison. Camille aussi doit y comparaître mais un doute subsiste : comparaîtra-t-elle pour non-dénonciation de crime ou pour violence volontaire ? Rebecca, elle, est toujours dans un centre spécialisé, et elle a avorté.