«Gilets jaunes»: Un couple soupçonné d'avoir participé au pillage du Fouquet's en garde à vue

VIOLENCES La jeune femme, âgée de 30 ans, avait posté sur Facebook les photos d’un tabouret et de couverts dérobés dans le célèbre restaurant, pillé lors de l’acte 18 des « gilets jaunes »

Thibaut Chevillard

— 

Le Fouquet's vandalisé et incendié
Le Fouquet's vandalisé et incendié — SIPA

C’est un cliché qui risque de leur coûter cher. Une femme de 30 ans et son compagnon ont été interpellés, jeudi, par les enquêteurs du 1er district de police judiciaire après avoir posté sur Facebook des photos d’un tabouret et de couverts volés au Fouquet’s, le célèbre restaurant des Champs-Elysées pillé lors de l'acte 18 des «  gilets jaunes », samedi dernier. Ils ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête ouverte pour des chefs de « dégradations volontaires par moyens dangereux, vols aggravés et recels », indique à 20 Minutes une source judiciaire, confirmant une information de RTL.

Ce sont les gendarmes de l’Indre-et-Loire qui, après être tombés sur les photos publiées par cette aide soignante, ont alerté les policiers parisiens. Elle se vantait également d’avoir été à Paris à l’occasion de la manifestation des « gilets jaunes ». Lorsqu’ils se présentent à son domicile, la jeune femme était avec son compagnon qui, selon les confidences d’une source policière, a tenu à être aussi interpellé, expliquant avoir été à Paris avec elle le week-end dernier.

Les objets dérobés dans le restaurant de la plus belle avenue du monde ont été retrouvés lors de la perquisition de leur domicile, non loin de Tours. Le couple a été déféré vendredi soir et sera jugé en comparution immédiate, indique une source judiciaire.