Bordeaux: Un homme se présente au commissariat avec un brassard «djihad» et menace de mort les policiers

FAITS DIVERS Sa fouille a révélé qu’il ne portait pas d’arme sur lui

C.C.
— 
Le commissariat de police de Bordeaux
Le commissariat de police de Bordeaux — S.ORTOLA/20MINUTES

Dimanche dernier, un homme s’est présenté au commissariat de Bordeaux avec un brassard «djihad ». Il a tenté de forcer le sas de sécurité avant de menacer de mort les policiers, rapporte BFM. Sa fouille a révélé qu’il ne portait pas d’arme sur lui au moment des faits.

Jugé en comparution immédiate ce mardi, ce Bordelais de 35 ans était poursuivi pour « apologie publique d’un acte de terrorisme », « menace de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique », « rébellion » et « refus de se soumettre au prélèvement biologique destiné à l’identification de son empreinte génétique ». Devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, il a notamment lancé cette phrase selon Sud Ouest : « Qu’Allah anéantisse tous les pervers. »

Cet homme n’est pas connu pour des faits de radicalisation

Alors que le parquet réclamait un renvoi de son procès et une expertise psychiatrique, la présidente a ordonné la saisine d’un juge d’instruction. Cet habitant du quartier des Aubiers à Bordeaux, sans emploi, n’est pas connu des forces de l’ordre pour des faits de radicalisation. En fin de journée, il a été mis en examen avant d’être incarcéré.