Marseille: Plusieurs migrants violemment agressés, un avocat porte plainte pour « non-assistance à personne en danger »

MIGRANTS Plusieurs migrants ont été victimes de violentes agressions. Deux plaintes ont été déposées. Un avocat a porté plainte pour « non-assistance à personne en danger »

Mathilde Ceilles

— 

Illustration d'un migrant.
Illustration d'un migrant. — F. Mori / AP / SIPA

Plusieurs migrants ​originaires du Nigeria ont été victimes d’agressions à Marseille, a appris 20 Minutes de sources concordantes, confirmant une information de France 3. « Entre six et huit victimes ont été entendues et reçues, et deux plaintes ont été déposées, indique une source policière. Les procédures enregistrées concernent des incapacités totales de travail allant de deux à une douzaine de jours. Les agressions ont lieu à l’arme blanche ou aux mains, dans le cadre de heurts au sein d’une même communauté de population précaire. »

Toutefois, selon Me Victor Gioia, dans ces affaires, qui se sont déroulées aussi bien dans la cité du Parc Corot qu’à Noailles par exemple, la police aurait tardé à intervenir, et serait désintéressée par ces cas. Au nom de plusieurs riverains, l’avocat a donc porté plainte pour « non-assistance à personne en danger », et accuse les forces de l’ordre d’avoir violé l’article 40 de la procédure pénale. « La police n’en a plus rien à faire et leur action a été tardive », affirme-t-il.

Des accusations que réfute la police, qui indique que les procédures, datant du début du mois, sont en cours.

​​​​