«Gilets jaunes»: Deux raffineries bloquées dans la nuit de lundi à mardi près de Nantes et Rennes

ESSENCE Les manifestants ont été délogés par les gendarmes

Thibaut Chevillard
— 
Une quarantaine de
Une quarantaine de — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Eric Drouet, l’un des leaders des «gilets jaunes » avait appelé, en ce début de semaine, sur Facebook, les manifestants à bloquer les raffineries. Dans la nuit de lundi à mardi, une quarantaine de personnes ont empêché les camions de sortir de celle de Donges, en Loire-Atlantique, durant une heure environ, apprend 20 Minutes.

Les « gilets jaunes » présents ont été délogés par les gendarmes départementaux et des gendarmes mobiles. Par ailleurs, une autre raffinerie située en Ile-et-Villaine a aussi été brièvement bloquée par des manifestants. Avant que les forces de l’ordre n’interviennent.