Nord: Un jeune homme accusé de deux car-jackings pour rentrer chez ses parents

FAITS DIVERS Les gendarmes ont pu interpeller un homme soupçonné d’avoir braqué deux fois de suite des automobilistes pour leur voler leur voiture

Mikael Libert

— 

ce sont les gendarmes qui ont interpellé le jeune homme (illustration).
ce sont les gendarmes qui ont interpellé le jeune homme (illustration). — B. Colin / 20 Minutes

Dimanche matin, la gendarmerie du Nord a mis fin au « road movie » agité d’un jeune homme entre Englos et Vieux-Berquin. Le mis en cause est soupçonné d’avoir commis deux car-jackings sur la route pour rentrer chez ses parents.

L’histoire commence dimanche, vers 10h30, sur l’autoroute A25 dans le sens Lille-Dunkerque à hauteur de la commune d’Englos. Un jeune homme vient d’avoir un accident de la circulation. Ce dernier abandonne son véhicule inutilisable et aurait volé la BMW d’un couple qui s’est arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence.

Deux car-jackings et une tentative

Il poursuit alors sa route et prend la sortie Meteren. Sur la bretelle, il tente de serrer contre la glissière de sécurité une voiture conduite par une femme. En vain, l’automobiliste parvient à prendre la fuite. Mais il n’abandonne pas l’idée de changer de véhicule. Pour arriver à ses fins, il arrête en travers de la route la BMW.

Se faisant passer pour un policier, le jeune homme fait stopper une Citroën DS3 conduite par une femme. Il fait descendre cette dernière de sa voiture pour s’en emparer et quitte les lieux, abandonnant la BMW au milieu de la chaussée.

Interpellé près de chez ses parents

L’alerte a été donnée depuis le premier fait, sur l’A25. Les CRS sont sur le coup, ainsi que les gendarmes. Ce sont les militaires de la brigade de Merville qui parviennent les premiers à localiser la DS3 volée. Elle se trouve stationnée dans une rue de la commune de Vieux-Berquin. Grâce au signalement du mis en cause, les gendarmes arrivent à le retrouver. Il circule à pied et se trouve non loin du domicile de ses parents.

Le suspect, âgé de 23 ans, est interpellé par les gendarmes. Les militaires l’ont remis dans la foulée à la brigade des CRS pour un placement en garde à vue.