«Gilets jaunes»: 237 interpellations à Paris pour l’acte 18, samedi

MANIFESTATIONS Ce chiffre est en hausse mais n’atteint pas les sommets des débuts du mouvement

20 Minutes avec AFP

— 

Les "gilets jaunes" étaient de retour sur les Champs samedi.
Les "gilets jaunes" étaient de retour sur les Champs samedi. — LOUAI BARAKAT/SIPA

Plus de 200 personnes ont été placées en garde à vue lors de l’acte 18 de la mobilisation des « gilets jaunes », samedi, à Paris. Pillages, incendies, jets de pavés sur les forces de l’ordre… La manifestation, qui a été suivie par 10.000 personnes dans la capitale, selon les autorités, a connu un fort regain de violences, en particulier sur l’avenue des Champs-Elysées, saccagée par les casseurs.

237 personnes ont été interpellées en marge des rassemblements parisiens, bien loin toutefois des bilans de précédentes mobilisations. Ces arrestations ont donné lieu à des gardes à vue pour 185 majeurs et 15 mineurs, a indiqué dimanche matin une source judiciaire.

La moitié de moins de 30 ans

Concernant les majeurs, il s’agit en très grande majorité d’hommes âgés de moins de 40 ans. Dans la moitié des cas, les gardes à vue visent des personnes de moins de 30 ans, selon le décompte fourni par la source judiciaire.

Pour cet acte 18 marqué par un rebond de la participation, au total 32.300 personnes se sont mobilisées dans toute la France samedi, selon le ministère de l’Intérieur, tandis que les « gilets jaunes » ont revendiqué le chiffre de 230.766 manifestants dans le décompte posté sur Facebook.