Cherbourg: Une tombe médiévale renfermant un squelette découverte sous un parking

ARCHÉOLOGIE La mise en scène du squelette, découvert en parfait état, était à l'époque réservée aux notables

20 Minutes avec agence

— 

La tombe et le squelette découverts sous un parking de Cherbourg, en mars 2019.
La tombe et le squelette découverts sous un parking de Cherbourg, en mars 2019. — Capture d'écran YouTube/La Presse de la Manche

À l’occasion de fouilles menées dans le centre-ville de Cherbourg (Manche), des archéologues ont fait une découverte stupéfiante. En explorant le sol sous un parking, ils ont mis à jour une tombe datant probablement du XIe siècle, renfermant un squelette particulièrement bien conservé.

Qualifiée de « remarquable » par les chercheurs, la pierre tombale est taillée et comporte une épitaphe en latin médiéval. Elle est surmontée d’une stèle de 80 cm. Le squelette, lui, se trouvait sous plusieurs couches de terre, rapporte ce vendredi La Presse de la Manche.

« C’était forcément une personne très importante »

« Il a fallu continuer à creuser encore pour tomber sur le squelette », explique Laurent Paez-Rezende, responsable de la mission. Les ossements très bien conservés sont probablement ceux d’une femme. Des analyses réalisées par le Centre de recherches de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) confirmeront cette hypothèse.

Cette découverte est exceptionnelle notamment à cause de la mise en scène du squelette, retrouvé les bras croisés. « C’était forcément une personne très importante à l’époque, peut-être issue du Clergé ou de l’aristocratie », analyse Laurent Paez-Rezende.

Le squelette va être emmené à la base de l’INRAP à Bourguébus (Calvados) pour y subir des prélèvements qui permettront de préciser son âge, son sexe et la présence d’éventuelles pathologies. La pierre tombale et la stèle resteront à Cherbourg, où ils seront accueillis à l’abbaye Notre-Dame-du-Vœu. Le diagnostic archéologique du site se poursuit jusqu’au 22 mars.