Lyon: Deux femmes, accusées de louer des camionnettes aux prostituées, interpellées pour proxénétisme

PROXENETISME Les deux mises en cause, âgées de 52 ans et 54 ans, sont accusées d’avoir organisé un réseau de prostitution dans le quartier de Gerland

E.F.

— 

L'une des suspectes est accusée d'avoir loué des camionnettes aux prostituées de Gerland à Lyon. Illustration.
L'une des suspectes est accusée d'avoir loué des camionnettes aux prostituées de Gerland à Lyon. Illustration. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Des mois que les policiers enquêtaient sur le réseau. Deux femmes de 52 et 54 ans de nationalité guinéenne ont été interpellées lundi à Saint-Fons, dans la banlieue lyonnaise dans le cadre d’une enquête pour proxénétisme aggravé, en cours depuis le printemps.

Ces deux quinquagénaires sont soupçonnées d’avoir organisé un réseau de prostitution dans le quartier de Gerland à Lyon, apprend-on ce jeudi de la police lyonnaise. Les auditions de douze prostituées auraient permis d’établir que la plus âgée des suspectes louait des camionnettes aux femmes moyennant 200 euros par semaine.

Plusieurs milliers d’euros en leur possession

Les véhicules provenaient de Vénissieux et Saint-Fons. « Ils étaient ensuite conduits par la seconde mise en cause et garés sur les lieux de passe moyennant 30 euros par voyage », précise la direction départementale de la sécurité publique du Rhône. Là, ils étaient mis à disposition des prostituées du secteur pour qu’elles exercent leur activité et reçoivent des clients.

Lors de la perquisition menée au domicile de la suspecte de 54 ans, 3.000 euros ont été saisis. Cette dernière, qui a reconnu les faits lors de sa garde à vue, a été jugée jeudi en comparution immédiate. Elle a été condamnée à 10 mois de prison ferme.

Sa complice, en possession de 1.000 euros en espèces lors de son interpellation, a reconnu partiellement les faits. Elle s’est vue notifier un rappel à la loi, précise la police.