Toulouse: Bagarre et coups de couteau en marge de la fermeture définitive d’une discothèque

FAITS DIVERS Deux vigiles ont été légèrement blessés lors de la soirée de clôture d’une boîte de nuit

B.C.

— 

Ils ont tout tenté pour accéder à la boule à facettes. illustration.
Ils ont tout tenté pour accéder à la boule à facettes. illustration. — Superstock-Sipa

Ce devait être la fête, celle de la fermeture définitive d’un établissement connu des noctambules de Toulouse. Si à l’intérieur du Barnum, installé avenue de Lespinet, tout s’est bien déroulé, devant la discothèque les choses ont dégénéré.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les vigiles ont dû gérer l’affluence, et, de fait, ont été obligés de refuser du monde peu après quatre heures du matin. Ce qui n’a pas plu à trois personnes qui sont revenues quelque temps après pour en découdre.

Ils ont assené des coups de couteau, blessant légèrement à la joue et au dos deux membres du service d’ordre de la boîte, avant de prendre la fuite.

Bagarre vers 7h du matin

Au petit matin, vers 7 h, la clôture de la soirée s’est transformée en une rixe géante. La police, intervenue sur place, a dû faire usage de gaz lacrymogène pour disperser la quarantaine de personnes qui en était venue aux mains. Un homme a été blessé et pris en charge par les sapeurs pompiers.

Pour l’heure, les forces de l’ordre n’établissent aucun lien entre les deux événements. Une enquête a été ouverte par la sûreté départementale de la police nationale.