Toulouse: Interpellé par la police municipale, il frappait l'homme handicapé qui l'hébergeait

FAITS DIVERS L'agresseur avait pas moins de 4 g alcool par litre de sang

B.C.
— 
La police municipale, à Toulouse. (Illustration)
La police municipale, à Toulouse. (Illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

Selon Pierre Corneille, « plus on sert des ingrats, plus on s’en fait haïr ». Un habitant du quartier toulousain de Saint-Michel en sait quelque chose. Dans la nuit de dimanche à lundi, ses voisins ont appelé la police municipale peu après minuit pour se plaindre du bruit qui provenait d’un appartement voisin.

En plus du tapage nocturne, les riverains ont entendu des appels au secours. Lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux, les agents ont constaté que le désordre régnait dans l’appartement.

Le locataire, une personne handicapée, leur a alors expliqué qu’il subissait régulièrement la violence de l’homme qu’il hébergeait. Selon lui, ces agressions sont dues en partie à sa consommation régulière d’alcool se son hôte.

4 g d’alcool dans le sang

Ce que les policiers municipaux ont pu constater en direct. Lorsqu’ils ont mesuré son taux d'alcoolémie, celui-ci était de 1,77 mg par litre d’air expiré.

Il a été interpellé, emmené au commissariat et placé en cellule de dégrisement.