VIDEO. «Gilets jaunes» à Toulouse: La vidéo d'un couple de passants brutalisé par des CRS devient virale

POLEMIQUE Une vidéo tournée lors de l’acte 16 à Toulouse montrant des brutalités policières est devenue virale sur les réseaux sociaux

B.C.

— 

Lors d'une manifestation des «gilets jaunes», à Toulouse. (Illustration)
Lors d'une manifestation des «gilets jaunes», à Toulouse. (Illustration) — FRED SCHEIBER/SIPA
  • Samedi, l’acte 16 des « gilets jaunes » a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Toulouse.
  • Une vidéo montrant un couple d’un certain âge brutalisé par les CRS en fin de manifestation est devenue virale.
  • Selon la police nationale et la préfecture de la Haute-Garonne, le couple aurait invectivé les CRS et tenté de subtiliser une grenade, les incitant à réagir.

EDIT : Le parquet de Toulouse a indiqué lundi qu'il avait ouvert une enquête sur ces faits.

Depuis samedi soir, la vidéo fait le tour des réseaux sociaux. En fin d’après-midi, samedi, alors qu’il restait une poignée de personnes dans le cortège toulousain des « gilets jaunes », des passants d’un certain âge ont été brutalisés par des CRS, reconnaissables à la bande jaune sur leurs casques.

C’est France 3 Occitanie qui a repéré cette vidéo sur la page Facebook d'un militant qui réalisait un live lors de cet acte 16.

Il se trouvait alors place Jeanne-d’Arc, face à un cordon de sécurité, lorsqu’il a filmé un échange entre une dame et un membre des forces de l’ordre (à partir de 2h18 sur la vidéo).

On aperçoit la femme parler à l’un des CRS, sans entendre la teneur de ses propos. Elle est alors vivement repoussée, un coup de matraque lui est même porté. Elle tombe au sol. Un homme, qui semble être son conjoint, vient lui porter secours et est aussitôt repoussé violemment.

Sollicité, le service d’information et de communication de la Police nationale (Sicop) indique que « le couple a invectivé verbalement et physiquement » les CRS, entraînant une réponse des forces de l’ordre.

Selon la préfecture de la Haute-Garonne, ces personnes « ont proféré des insultes à l’encontre des policiers et l’une a tenté de dérober une grenade. Les policiers ont donc été conduits à réagir, pour l’en empêcher, entraînant une bousculade et la chute des personnes, montrée par la vidéo ».

Aucune plainte de la part de ces deux personnes n’avait été enregistrée ce dimanche matin.

20 interpellations

Ce samedi, plusieurs milliers de personnes ont encore déambulé dans les rues de la Ville rose. Une mobilisation qui reste parmi les plus fortes de France. Elle a été marquée par des dégradations et des feux de poubelle.

Selon un bilan de la préfecture, 20 personnes ont été interpellées lors de cet acte 16 et, ce dimanche, 18 d’entre elles se trouvaient toujours en garde à vue.