VIDEO. Terrorisme: Un attentat était prévu le 17 novembre, lors de l'acte 1 des «gilets jaunes», confirme Castaner

TERRORISME Fin novembre, quatre hommes avaient été mis en examen, et placés en détention provisoire à Saint-Étienne (Loire), pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle »

Manon Aublanc
Christophe Castaner, le 4 décembre 2018 à Paris.
Christophe Castaner, le 4 décembre 2018 à Paris. — AFP

Invité sur le plateau de Télématin sur France 2, ce vendredi, Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur​ a confirmé qu'un attentat terroriste était prévu le 17 novembre dernier, lors de l’acte 1 de la mobilisation des « gilets jaunes », et qu’il avait été déjoué.

« Quelques jours avant le 17 novembre et le début du mouvement des "gilets jaunes", un groupe s’était constitué et s’était intitulé "ça va saigner le 17" », a expliqué Christophe Castaner, avant d’ajouter : « C’était une attaque terroriste, nous l’avons neutralisée ».


Les contours de leur projet restent flous

Fin novembre, quatre hommes avaient été mis en examen, et placés en détention provisoire à Saint-Étienne (Loire), pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », avait révélé une source judiciaire à 20 Minutes.

Si les suspects voulaient profiter de la mobilisation des forces de l’ordre par les rassemblements des « gilets jaunes » pour commettre un attentat, les contours de leur projet restent encore flous. En garde à vue, les quatre hommes, qui n’avaient pas caché leur radicalisation, avaient expliqué qu’ils envisageaient simplement de commettre un braquage durant la journée du 17 novembre.