Ain: Violente tentative d'enlèvement à Bourg-en-Bresse, deux hommes interpellés

VIOLENCE Un chef d’entreprise a été passé à tabac vendredi à Bourg-en-Bresse (Ain) lors d’une tentative de car-jacking et d’enlèvement

E.F.

— 

Deux suspects ont été arrêtés vendredi par la police. Illustration.
Deux suspects ont été arrêtés vendredi par la police. Illustration. — Gérard Julien/AFP

De multiples zones d’ombre entourent encore sur les motivations des agresseurs. Vendredi, deux hommes ont été interpellés par la police à Bourg-en-Bresse  (Ain) après la tentative d’enlèvement d’un chef d’entreprise.

La victime, âgée de 64 ans, roulait au volant de sa Lamborghini en début d’après-midi lorsqu’il a été percuté, à faible allure, par une Golf. Le chef d’entreprise s’arrête alors sur le parking de sa société pour procéder au constat. Il comprend rapidement que la collision n’était qu’un stratagème pour le pousser à s’arrêter. Les deux hommes à bord de la Golf ont en effet bien d’autres intentions.

De multiples blesssures et contusions

Ils frappent leur victime avec une grande violence et tentent de l’enfermer dans le coffre de la Lamborghini, rapporte Le Progrès. Mais leur tentative de car-jacking et d’enlèvement tourne court grâce aux salariés de la victime qui, alertés par les cris de leur patron, viennent lui porter secours et parviennent à mettre les malfaiteurs en fuite.

L’un d’eux s’enfuit au volant de la Golf, laissant derrière lui son complice, contraint de s’échapper à pied. Il a fini par être interpellé peu après par la police. L'autre fuyard, identifié par les enquêteurs, a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi. Les deux suspects, bien connus des services de police, devraient être présentés au parquet dans les prochaines heures.

La victime, qui dirige plusieurs entreprises à Bourg-en-Bresse, a été hospitalisée avec plusieurs contusions et blessures. L’enquête devra désormais s’attacher à comprendre si le chef d’entreprise était visé ou si seule sa voiture, évaluée à 200.000 euros, intéressait les malfaiteurs.